NASCAR Home Tracks

Google+ Twitter Facebook rss

Affrontement Ranger-Lacroix à prévoir à ICAR

Les deux pilotes ont dominé le circuit routier en NASCAR Pinty's
By Fannie Brouillette, NASCARHomeTracks.com
July 7, 2017 - 2:58pm

Il y a des pistes qui semblent avoir été dessinées sur mesure pour certains pilotes, et qui, avec le temps, ont été largement dominées par l’un de ceux-ci. Pour Andrew Ranger, ICAR pourrait être l’un de ces circuits.

En six départs en carrière, il y a remporté la victoire à quatre reprises, et mené 104 des 184 tours qui y ont été complétés. Il est aussi passé à deux tours de remporter la première course qui y a été présentée, en 2011, avant de recevoir une pénalité.

Ranger aime ce circuit routier, qui est situé sur les terrains de l’aéroport de Mirabel, et il a hâte de courir sur le nouveau tracé de 1,1 kilomètre, samedi soir. « J’aimais la piste, et j’ai connu ma part de succès sur l’ancien tracé, mais j’ai hâte de voir comment ça va se passer lors de cette course de 75 tours. Ce sera probablement plus serré, et on peut s’attendre à plus de neutralisations, ce qui sera bon pour le spectacle », a indiqué Ranger.

Un autre pilote québécois, Kevin Lacroix, est déterminé à mettre fin une fois pour toutes à la domination de Ranger. Il a causé la surprise en 2015 quand il a remporté sa première victoire en carrière à ICAR, mais deux ans plus tard, ce serait une erreur de ne pas le considérer comme prétendant à la victoire.

Deuxième au classement des pilotes, Lacroix souhaite poursuivre sa série de victoires sur les circuits routiers. Il a remporté chaque course sur circuit routier depuis le Grand Prix de Trois-Rivières, l’an dernier — un autre événement qui a souri à Ranger par le passé, qui, pourtant, n’y a pas remporté la victoire depuis 2012.

Ranger souhaite revenir en force après deux épreuves difficiles sur circuits ovales. Il a connu des problèmes de direction au Delaware Speedway. À l’Autodrome Chaudière, il est parti en dérapage et est sorti de piste, à quelques tours seulement de la fin de la course, incident pour lequel il a vivement accusé Lacroix…

« On ne se lâche pas beaucoup depuis le début de la saison et, honnêtement, je ne sais pas comment ça va finir. Je n’ai toujours pas réussi à bien le comprendre », a déclaré Ranger.

Cette rivalité grandissante pourrait atteindre un nouveau sommet à ICAR, une piste sur laquelle les deux sont très confortables…

« ICAR a la place pour pousser un peu plus, contrairement à Toronto ou Trois-Rivières. Cependant, en course, je ne mettrai pas toutes mes énergies sur un seul pilote. Je ne veux pas risquer de démolir la voiture à chaque virage seulement pour prendre une position à Andrew, ni à n’importe qui d’autre d’ailleurs. Je suis plus à l’aise sur les circuits routiers, et je crois seulement que les points bonis qui viennent avec la victoire feront la différence à la fin, pour le championnat », a mentionné Lacroix.

Dix ans après son premier titre, Ranger vise aussi la tête du classement.

Quand il est revenu courir à temps plein en NASCAR Pinty’s, son but était clair : remporter un troisième championnat des pilotes. À sa quatrième saison avec Mopar, il souhaite finalement atteindre son objectif, mais admet que ses rivaux sont très rapides, eux aussi.

« Il y a presque 10 pilotes qui peuvent gagner chaque week-end. La compétition est féroce, et de plus en plus de Québécois deviennent des prétendants légitimes à la victoire. Pour nos fans et notre sport, c’est une bonne chose », de dire Ranger. Actuellement cinquième au classement des pilotes, il pourrait profiter d’une victoire à ICAR pour entamer juillet — un mois passablement occupé – en force, qui mènera au Toronto Indy, puis à trois courses dans l’Ouest canadien.