NASCAR Home Tracks

Google+ Twitter Facebook rss

Alon Day couronné le Roi de Brands Hatch

Remportant une course intense pour le Round 4
Gian Luca Guiglia, NWES
June 11, 2017 - 4:43pm

Tout et même un peu plus s’est passé à Brands Hatch à l’occasion de la course 4 de l’Elite 1. Finalement, c’est Alon Day (#54 CAAL Racing Chevrolet SS) qui a été couronné Roi de Brands Hatch. L'israélien, remporte sa première victoire cette saison, la septième de sa carrière après une course qui a offert un show absolument dingue: dépassements, bagarre portières contre portières, contacts, des restart à couper le souffle et même les deux Safety Car qui ont sauvé  Borja Garcia (#7 Racers Motorsport Ford Mustang) qui lui a permis à l’Espagnol de conserver la tête du championnat.

“La journée avait commencé bizarrement puisque nous avons dû changer le moteur ce matin. L’équipe a fait un super boulot mais ne savions pas à quoi nous attendre avant de prendre le départ. Quand j’ai pris place dans le baquet, je savais que rien n’était gagné d’avance, surtout en partant de l'extérieur. En ce qui concerne son dépassement courageux : “J’ai vu que Kumpen commençait à glisser un peu, je me suis dit que c’était ma chance et qu’il fallait la saisir. Après l’avoir dépassé, j’ai regardé dans le retro, j’ai vu que Gabillon l’avait aussi dépassé et qu’il se retrouvait maintenant derrière moi.  Il est resté dans mes échappements et n’a rien laissé filer tout au long de la course. C’était vraiment une course intense. Lui aussi à eu de la chance avec le restart. C’était vraiment une course très serrée. J’ai eu l’impression de regarder plus souvent dans le retro que devant moi. J’aimerais vraiment remercier mon équipe, mes sponsors et tous ceux qui rendent ça possible. Toutle monde a fait un super boulot, la voiture était parfaite.” Après avoir été couronné, Alon Day nous confie: “ C’est fou, je suis le roi!”

Ca a mal tourné pour le leader au classement général Borja Garcia (#7 Racers Motorsport Ford Mustang), qui s’est retrouvé pendant deux tours derrière le leader à cause d’une crevaison, tandis que Day s’emparait de la tête occupée précédemment par le poleman, Anthony Kumpen (#24 PK Carsport Chevrolet SS) après un dépassement agité et mouvementé dans la courbe de Graham Hill.

Christophe Bouchut (#66 DF1 Racing Chevrolet SS) et Bruno Junqueira (#33 Mavi Mishumotors Chevrolet SS) terminent dans le bac à gravier causant ainsi la sortie du Safety Car lors du tour N°9. Le Français était contraint à l’abandon tandis que le Brésilien pouvait reprendre la course. 

Thomas Ferrando (#37 Knauf Racing Team Ford Mustang) prend la troisième place à Goossens lors du Restart, mais le Safety Car est ressorti au tour 18 pour évacuer la Chevrolet #11 de Stienes Longin (#11 PK Carsport Chevrolet SS) de la pelouse entre l’épingle Druids et la virage Graham Hill. La saefty car a remis tout le monde en place pour redonner le départ, et Garcia en a profité pour refaire son deuxième dépassement libre et ainsi commencer sa folle remontée. 

L'expérience a payé une nouvelle fois pour Goossens, qui a été capable de reprendre la troisième place à Ferrando après un super dépassement lors du restart, alors que Day cotinuait de dérouler sa course et passa sous le drapeau à damier sans aucune difficultés avce une avance de 0.765 sur Gabillon. Ferrando recula à la cinquième place, laissant ainsi la quatrième place à Salvador Tineo Arroyo (#56 CAAL Racing Chevrolet SS), qui est également leader du Junior Trophy. 

“Aujourd’hui était plutôt une bonne journée pour notre équipe. Nous avons connus quelques soucis mécaniques pendant les essais et nous avons cassé l’embrayage. Malheureusement les pièces détachées nous lâchent quelques fois, c’est aussi ça le sport auto. En tout cas, la voiture était super aujourd'hui.  L’équipe a fait de super réglages me permettant d’être très rapide. Nous n’avions pas prévu la sortie des deux safety car et nous avons donc dû composer avec la pression des pneus. Pour résumer, je suis très heureux de cette deuxième place et j’attends déjà avec impatience la prochaine course à Venray” nous confiait Gabillon.  

 

“La bagarre était folle en tête de la course. Hier, les cinq premier roulait dans le même dixième de secondes, c’est ce qu’on appelle de la vraie course automobile. Ce championnat offre de super conditions, il y a beaucoup d’excellents pilotes offrant ainsi un super spectacle aux fans. Honnêtement, je ne suis pas sûr que je disposais de la vitesse suffisante pour rejoindre le podium, surtout en partant de la cinquième place avec les bagarres qu’il y avait partout autour de moi. La compétition faisait rage et j’ai pourtant réussi à terminer troisième.  Je n’ai pas réalisé un bon restart après le premier safety car et j’ai perdu une position, laissant passer le 37” dit Goosens. “Pour le deuxième départ, je me suis dit, bon tu as 30 années de compétition derrière toi, te fais pas encore avoir par ce jeunot, j’ai donc porter une attaque et ça a marché. Je suis très heureux d’être de retour sur le podium avec Braxx Racing, ils me mettent à disposition une super voiture et l’équipe le mérite très largement. Nous sommes un très bon groupe, se considérant même comme une famille. Ils s’investissent tellement dans leur saison. Trois fois sur le podium sur les quatres dernières courses, c’est plutôt bien”.

Gianmarco Ercoli prend l’avantage sur Kumpen pour la sixième place alors que Freddy Nordstrom (#44 CAAL Racing Chevrolet SS) conforte une huitième place. Garcia continua sa folle remontée à la neuvième place et la légende du NASCAR US, Bobby Labonte (#1 Whelen Engineering Alex Caffi Motorsport Ford Mustang) termine une belle performance à la dixième place en étant parti de l’arrière du peloton. 

Marko Stipp (#46 Racing Total Chevrolet SS) remporte le Challenger Trophy, concourant pour le nouveau Team, Racing Total,à l’occasion de son retour en NASCAR Whelen Euro Series.

 

ELITE 1 ROUND 4 RESULTS