Skip to content

Translations

VALLEE-JONCTION, QC - JUNE 29 2019:  at the Budweiser 300 at Autodrome Chaudiere on June 30, 2019 in Vallee-Jonction, Quebec, Canada. (Photo by Matthew Murnaghan/NASCAR)
Lessard's team at Dumoulin Competition celebrates their first ever win. (Matthew Murnaghan/NASCAR)

RETOUR SUR LE WEEK-END : Chaudière délivre une course d’anthologie

Le voyage annuel à l’autodrome aux murets verts fait toujours l’unanimité avec les pilotes en série NASCAR Pinty’s, qui aiment courir sur cet ovale serré pour leur première visite au Québec en début de saison. Malgré la menace de pluie toujours présente, Chaudière n’a pas déçu. Voici un bref retour sur le Budweiser 300 tenu à l’autodrome situé près de Vallée-Jonction en Beauce.

En mai dernier, Raphaël Lessard, le jeune Québécois de 17 ans, a annoncé son début en série Pinty’s avec le support des Sociétés Louis Jacques I FRL Express, et à bord d’une voiture préparée par Dumoulin Compétition. L’engouement était présent dès les essais du samedi matin, alors que Raphaël Lessard se classe parmi les vétérans comme Louis-Philippe Dumoulin, Donald Theetge et Alex Labbé.

Parti de la sixième place sur la grille, le pilote de Saint-Joseph-de-Beauce passe en première place juste avant la mi-course et ne revient pas sur le sujet, menant ensuite 153 tours en route vers sa première victoire à sa toute première course en série Pinty’s.

Avant Lessard, seul Don Thomson Jr a remporté son premier départ lorsqu’il a gagné la toute première course de la série Pinty’s lors de sa création en 2007. D’autres vétérans de la série ont été très proches, notamment Kevin Lacroix et Andrew Ranger, qui ont tous deux remporté la victoire lors de leur deuxième course Pinty’s en carrière.

“Je suis très content et il n’y a pas de mot pour remercier tout le monde,” a dit M. Lessard. “C’est génial de créer une telle entente avec nos partenaires pour une seule course, puis remporter la course. Dumoulin Compétition avait les ressources pour créer une équipe juste pour cette course et tout a vraiment bien fonctionnépour cette première sortie ensemble.  Ça fait du bien de renouer avec la victoire.”

Le reste du plateau ajoute au spectacle

Alors que le débat pour la tête de la course produit un spectacle exceptionnel sous la direction d’abord de Louis-Philippe Dumoulin qui domine pendant 115 tours puis de Raphaël Lessard, le peloton de voiture juste derrière, de la troisième à la 10e place, engage un débat d’une intensité comme on en voit surtout sur ce petit autodrome. On y trouve des virages relevés, un tracé assez large pour trois voitures, et une vitesse assez basse qui donne une bonne chance aux pilotes de reprendre le contrôle d’une voiture avant de frapper un muret.

Avant que les circonstances ne viennent ralentir certains joueurs clés, le spectacle intense au possible permet à certains pilotes de se mettre eux aussi en évidence. Brett Taylor de CBRT vit une saison 2019 en amélioration constante. Avec ses 21e et 11e places dans les deux premières épreuves, il était clair que le pilote de Calgary, en Alberta, se devait faire une course remarquable. Cette course a finalement eu lieu à Chaudière, où la Dodge no 46 de Taylor s’est frayé un chemin dans le peloton. Luttant contre les embouteillages, Taylor a terminé 7e, son meilleur résultat en carrière dans la série Pinty’s.

Brandon White sait se battre et vaincre l’adversité sans jamais baisser les bras. Ce survivant du cancer s’est retrouvé à un moment donné à plusieurs tours des meneurs. Profitant de la passe gratuite donnée à chacune des 12 neutralisations, White a ramené sa Chevrolet no 04 sur le tour des meneurs et terminé 8e lorsque le retour de la pluie imposa la fin de la course au 286e tour des 300 prévus, donnant ainsi à White son premier top dix en six ans de carrière.

Les caractères s’échauffent à Chaudière

Les tracés serrés visités par la série Pinty’s produisent toujours une course spectaculaire où les émotions des pilotes et des équipiers remontent à fleur de peau. Ce fut le cas lors des 285 tours exténuants de samedi, alors que personne n’a laissé Chaudière sans porter quelques traces de contacts survenus lors des explications de plus en plus musclées à mesure que la fin de la longue course approchait.

Ce fut le cas de nombreux pilotes, dont Jason Hathaway et Louis-Philippe Dumoulin. À une trentaine de tours de l’arrivée, les deux vétérans se battent pour monter d’une place. Un contact violent entre les deux cause l’arrêt définitif de la course imposé par une petite pluie. Les explications viriles d’après course en sont heureusement restées au niveau verbal autant pour les pilotes que pour les équipes.

La bataille des points de championnat se resserre

Avec sa deuxième place, Kevin Lacroix passe en tête de la course au titre, un seul point devant Andrew Ranger. L’équipe no 74 n’avait pas eu beaucoup de chance à Chaudière dans le passé, mais cela a changé cette année avec le meilleur résultat de Lacroix en carrière sur cette piste. Tout au long de la course, Andrew Ranger et Kevin Lacroix roulent côte-à-côte sans contacts, car les deux pilotes veulent garder leur voiture intacte pour terminer la course en force, et accumuler de précieux points pour la course au titre en fin de saison.

“Tout est très bien pour nous,’’ dit Lacroix. “On est vraiment heureux, on gagne beaucoup de points, et on prend des points d’avance.”

Lacroix et Ranger ont creusé un écart important sur la troisième place Alex Tagliani, devançant l’équipe no 18 de 20 points à l’approche du deuxième parcours routier de la saison, le 13 juillet à Toronto. Ranger et Lacroix sont les deux derniers vainqueurs de la course.

VALLEE-JONCTION, QC - JUNE 29 2019: at the Budweiser 300 at Autodrome Chaudiere on June 30, 2019 in Vallee-Jonction, Quebec, Canada. (Photo by Matthew Murnaghan/NASCAR)
One career start was all it took for Raphael Lessard to notch his first win. (Matthew Murnaghan/NASCAR)