Skip to content

Translations

Lp And Jf
TROIS-RIVIERES, QUE - AUGUST 11: LP and JF Dumoulin, celebrate on the podium at the Grand Prix de Trois-Rivières (Photo by Matthew Manor for NASCAR)

QUICK LOOK BACK : Les Dumoulin vivent un weekend parfait à Trois-Rivières.

Alors que les festivités se poursuivaient dans la nuit qui a suivi le 50e anniversaire du GP3R, quelques pilotes ont fêté un peu plus fort que d’autres.

Avant le début de la saison, Dumoulin Compétition avait révélé un plan pour la commémoration du 50e anniversaire de la participation de la famille dans la course, et qui aurait lieu à Trois-Rivières lors du weekend du 50e GP3R, une joyeuse coïncidence.

En présence de leur famille et amis, les Dumoulin ont certainement fait les choses en grand, en inscrivant quatre voitures au Grand Prix, pour Louis-Philippe (la 47) et Jean-François (la 04) Dumoulin, le pilote et ex-champion en Coupe Porsche GT3 Jean-Frédéric Laberge (la 91) et le jeune pilote spécialiste sur ovale Raphaël Lessard la 07).

Il s’agissait pour la famille d’un conte de fée qui n’aurait pu être mieux scripté.

Profitant d’une voiture arrêtée sur la trajectoire lors d’une perte de contrôle, LP a réussi à s’emparer de la première place en doublant un Alex Tagliani frustré au possible avec seulement six tours à compléter dans la course. Derrière ces deux meneurs, Jean-François Dumoulin roulait confortablement en troisième place après avoir dû s’arrêter en début de course pour remplacer un pneu crevé et avoir ensuite remonté tout le peloton et accédé à la 3e marche du podium. La victoire et une brillante troisième place pour les deux frères, une grande première pour un podium en série NASCAR Pinty’s.

Raphael Lessard termine 7e alors que Jean-Frédéric Laberge termine 16e malgré l’avant de sa voiture No. 91 bien amoché à la suite d’un incident en piste.

Courses mémorables pour certains pilotes amateurs sérieux

Les quelques incidents plus violents survenus lors de cette édition 2019 ont permis à certains pilotes de se rapprocher de la tête de la course et terminer en beauté devant plus de 30 000 spectateurs.

Simon Dion-Viens a ainsi ramené sa voiture à la maison en 9e place pour la quatrième fois de sa carrière. Dion-Viens signe ainsi son 7e top 10 au total et son deuxième de la saison.

Alex Guénette, de retour en série Pinty’s après une absence de près de 5 ans, a terminé 11e après une absence sur circuits routiers de presque deux ans.

Raymond Guay a su égaler son meilleur résultat en carrière, avec une 13e place à bord de sa Rinox Dodge, son meilleur résultat depuis 2017 à ICAR.

Pause difficile pour certains vétérans

Alex Labbe et Marc-Antoine Camirand ont été impliqués dans des incidents qui ont causé leur retrait prématuré après de belles prestations de leur part en début de course.

La chasse aux points se resserre

Kevin Lacroix a survécu à plusieurs incidents au fil des tours après en avoir mené 15. Il a accidentellement emporté le bidon de carburant avec lui après avoir fait le plein à son stand. Renvoyé en fin de peloton, Lacroix a pu remonter le peloton jusqu’à une 4e place bien méritée au final. Avec la voiture cabossée et qui émettait de la fumée, Lacroix a pu tout de même atteindre son objectif pour la course : finir devant Andrew Ranger et gruger dans son avance aux points.

Ranger a mené quatre tours après être resté en piste alors que les pilotes devant lui se sont arrêtés dans les stands pour de l’essence, lui permettant de se mériter un point bonus pour avoir mené la course. Une neutralisation juste avant sa rentrée aux stands lui a couté plusieurs positions, le reléguant à la huitième position au final.

Lacroix devra maintenant combler un écart de 14 points à Riverside, où il aime la piste, au lieu de 18 points de retard sur Ranger en arrivant à Trois-Rivières.

Burnout Shot
TROIS-RIVIERES, QUE – AUGUST 11: LP Dumoulin, driver of the #47 WeatherTech Canada / Bellemare Dodge celebrating his hometown win at the Grand Prix de Trois-Rivieres. (Photo by Matthew Manor for NASCAR)